Nos cépages :

Nous avons choisi  de nous tourner vers des cépages interspécifiques qui sont des  variétés récentes résultant d’un croisement entre des vignes européennes (Vitis Vinifera) et des vignes plus résistantes (vitis Labrusca, vitis Riparia, vitis Rupestris, vitis Berlandieri,…). Il s’agit bien de croisements d’espèces par fécondation naturelle et pas de génie génétique (ce ne sont pas des OGM).

Ces cépages présentent de nombreux avantages :

  • Leurs qualités organoleptiques issus de nombreux années de travail des instituts de recherche œnologiques
  • Leurs résistances aux maladies permettant de limiter les traitements et de garantir une viticulture écologiquement responsable
  • Leurs capacités à s’adapter au terroir local et à ses conditions climatiques spécifiques

Avec ces cépages, le travail à la vigne aura  pour objectif d’obtenir un bel équilibre entre maturité et une acidité qui sera toujours bien présente.

Ces cépages nous garantissent de pouvoir mener au minimum une viticulture raisonnée et d'envisager de passer en conversion biologique le plus rapidement possible.

Johanniter

275 ares

  • Origine : Cépage précoce apparenté au Riesling ( Riesling x  Seyve-Villard). Obtenu en Allemagne en 1968 (Weinbauinstitut Fribourg).  En passe de devenir un des cépages typiques de la Wallonie. On le retrouve aussi en Suisse et aux Pays-Bas.
  • Description : port dressé, vigoureux et très fertile, le Johanniter présente des grappes moyennes avec des baies de couleur vert jaune à jaune doré avec de petites tâches brunâtres. Cépage à maturité hâtive qui convient parfaitement à nos régions.
  • Résistance : bonne résistance au mildiou et à l’oïdium grâce à différents gènes (Ren3, Ren9 et Rpv3.1)
  • Type de vin : les arômes variétaux sont fruités, tirant sur les agrumes, le citron vert, les fruits exotiques, poire, pomme reinette, .... On peut aussi  y déceler des notes de fruits secs tels que l’amande amère ainsi que des notes épicées et florales (pétales de rose).
    Un vin qui rappellera quelque peu le riesling, structuré, discrètement fruité, avec en finale et lorsqu'il est jeune une légère amertume.

Notre objectif : en faire notre cépage clé pour la vinification en effervescent et comme principal cépage d’assemblage pour nos vins blancs tranquilles.

Solaris

45 ares

  • Origine : Merzling X (Zarya Severa X Muscat Ottonel). Obtenu en Allemagne en 1975. Très, en Suisse, aux Pays-Bas, au Danemark et en Angleterre.
  • Description :  cépage rustique au port plutôt couché, il produit des grosses grappes lâches à petits grains de couleur jaune vert à jaune doré voire roux à pleine maturité. Très vigoureux et très productif mais aussi toujours très précoce donc très intéressant pour nos régions.
  • Résistance : bonne résistance au mildiou (gènes Rpv3.3 et Rpv10) et à l’oïdium (Ren3, Ren9). Peut être atteint par la pourriture grise.
  • Type de vin : offre la possibilité de produire un vin sec au bouquet fruité avec quelquefois un léger goût musqué, puissant, chaleureux. Arômes de banane, notes exotiques (ananas, litchi, mangue, ...), noisette, ...

Notre objectif : l’utiliser principalement dans les assemblages pour apporter de bons arômes fruités , un côté chaleureux caractéristique du Solaris.

Calardis blanc

5 ares – (2023 : 65 ares)

 

  • Origine : croisement interspécifique plus récent (calardis musqué X Seyve villard)  il a été obtenu en 1993 à l’Institut Julius Kühn. Son homologation est très récente (2018-19) et il n’est actuellement planté que sur quelques hectares en Allemagne .
  • Description : port semi-dressé,  vigoureux et très fertile, grappes moyennes compactes, avec des baies de couleur jaune-verte devenant à maturité jaune-dorée. Sa maturité est un peu plus tardive que les autres cépages plantés au Vignoble des Templiers (deuxième époque moyenne)
  • Résistance : il combine diverses résistances à l'oïdium, au mildiou, au botrytis et à la pourriture noire ( Ren3, Ren9,  Rpv3.1, Rpv3.2, RgB)
  • Type de vin : vin blanc développant des arômes fins de fruit de la passion, d'orange sanguine et de pomme fraîchement coupée associé à un bouquet délicat et finement épicé. Il se caractérise par une acidité vive, ce qui le rend bien adapté comme vin de base pour le vin effervescent.

Notre objectif : le vinifier en vin blanc sec monocépage et en faire un Pet Nat.

Souvignier gris

105 ares

 

  • Origine : apparenté au Sauvignon (Cabernet-Sauvignon X Bronner), il a été obtenu à Fribourg en Allemagne en 1983. On le retrouve en Belgique, aux Pays-Bas, et même en Italie ou dans le Languedoc Roussillon en France.
  • Description : port dressé, grappes aérées moyennes de forme oblongue, avec des baies de couleur gris-rose. Sa maturité est également assez précoce.
  • Résistance : le Souvignier gris possède les gènes Ren3 et Ren9 (Oïdium) et Rpv3.2 (mildiou)
  • Type de vin : avec des arômes de melon et d’épices (mais aussi d’agrumes et de pêches), il permet d’obtenir un vin blanc sec aromatique, structuré et légèrement fruité avec une bonne base acide.

Notre objectif : l’utiliser à la fois pour l’élaboration de notre vin blanc sec d’assemblage, mais aussi pour élaborer un effervescent et peut-être un vin rosé (en recourant à la macération pelliculaire à froid).

Cabernet Cantor

3 ares (2022)

  • Origine : croisement interspécifique entre le chancellor X  solaris réalisé en 1989 par Norbert Becker de l'Institut de recherches de Fribourg (Allemagne). On peut rencontrer le Cabernet-Cantor en Allemagne, en Suisse, aux Pays bas, en Pologne, ... et en Belgique.
  • Description : port retombant, très vigoureux , produisant des grappes moyennes à grandes, ramifiées, généralement coniques, avec des baies moyennes de grosseur irrégulière,  une peau de couleur noir bleuté recouverte d'une pruine abondante non persistante. Maturité de première époque moyenne.
  • Résistance :  résiste bien au mildiou, à la pourriture grise ainsi qu’à l'excoriose, un peu moins à l'oïdium
  • Type de vin : donne un vin d'une très belle couleur rouge intense, fruité, tannique, riche en alcool et en extraits phénoliques et se prêtant bien à un passage en fûts de chêne. Peut quelquefois manquer d'acidité. Les arômes variétaux sont la cerise, la mûre, le poivre noir, le piment doux (paprika), la prune, …

Notre objectif : bien que le cabernet cantor soit un excellent cépage pour vinifier en vin rouge, nous ne comptons l’utiliser que comme cépage d’assemblage pour produire le rosé effervescent.

Nos futures cuvées :

Réfléchir au type de vins que nous souhaitions produire était essentiel dès le choix de nos cépages. Les inter-spécifiques nous offrent de nombreuses possibilités prometteuses pour nos assemblages de vins blancs tranquilles et nos futurs effervescents.

Nous avons donc défini nos futures cuvées, en espérant les faire évoluer avec le temps et en créer quelques d'autres.

Nous veillerons à ce que le travail au chai de vinification soit le plus respectueux possible du fruit. La sélection de cuvées ainsi que la prise de mousse selon la méthode traditionnelle permettront de révéler au mieux la qualité des raisins.

 

Nos vins blancs tranquilles:

La cuvée du phénix 

Un vin tranquille blanc vif associant 3 cépages clés de notre vignoble, qui sont aussi devenus trois cépages typiques des vignes de Wallonie. Le Johanniter, Souvignier et Solaris seront associés pour un équilibre des arômes afin d’obtenir  un bouquet délicat et se caractérise par le fruit et beaucoup d'harmonie.

C’est un vin que nous voulons travailler dans l‘esprit d’une sorte de renaissance. Ce sera le premier vin du vignoble qui marque aussi un changement de vie pour une plus grande d’harmonie avec la nature.

 

Le vin des 3

Après l’avoir gouté chez le tout premier vigneron allemand vinifiant ce nouveau cépage blanc inter-spécifique, nous avons, nous aussi, souhaité parier sur ce cépage : le Calardis blanc .

A vin nouveau, nouvelle génération. C’est à nos 3 fils que nous dédirons cette cuvée.

Un vin avec des saveurs de fruit de la passion, d'orange sanguine et de pomme fraîchement coupée, riche en finesse, associé à un bouquet délicat finement épicé et  une acidité franche.

Par la suite, nous espérons élargir notre gamme après avoir planter des cépages de nouvelle génération. Français et Italien. Chacun choisira le sien.

 

Nos vins effervescents :

Chevalier Augustin : Notre premier effervescent en méthode traditionnelle

Issus des cépages de Johanniter & Souvignier gris, nous espérons en faire une bulle délicatement citronnée, avec une acidité franche et une légère amertume en fin de bouche. A partir de la vendange, fin septembre ou début octobre, il sera mis en bouteille en mars-avril pour la prise de mousse. Il restera ensuite neuf mois sur lies avant d’être dégorgé à la volée.

Cette cuvée sera réalisée en mémoire de mon grand-père Augustin qui était, lui aussi, un amoureux du vin, en particulier des vins de Champagne.

 

La vie en rose :

Deuxième vin effervescent du domaine, il sera lui aussi, vinifié en méthode traditionnelle. Ce sera un brut nature élaboré soit à partir du Souvignier gris (avec macération pré-fermentaire), soit un assemblage dans lequel nous aurons recours au Cabernet cantor. L’avenir en décidera.

 

Condroz liégeois : Un pétillant naturel

Sur base  du nouveau cépage Calardis, nous allons tenter de convaincre les adeptes des vins natures à travers l’élaboration d’un pétillant naturel .

Composé quasi uniquement de Calardis, le vin ne sera pas filtré et proposé en extra-brut sans liqueur d’expédition.

Vin que je dédierai à mes parents ; en particulier à ma mère qui a tellement œuvré et œuvre encore pour son cher jardin. Résolument la plus nature et la plus sage d’entre nous.

Il changera probablement de nom, si la réglementation des noms ne le permet pas.

Vinifier dès à présent & opter pour le travail coopératif

De 2021 jusqu'à fin 2023, nous n'aurons pas de récolte. La vigne s'enracine et emmagasine des forces, au moins les 2 premières années.

Reste l'envie de produire du vin, de vinifier les cépages que nous avons choisis, de réaliser des cuvées d'assemblage...

A l'initiative d'un autre apprenant de l'Ifapme Yohan Royer, l'opportunité de démarrer un chai de vinification s'est présentée. Yohan a un doctorat en recherche scientifique et a décidé de valoriser ses compétences en laboratoire au profit d'une vinification de qualité et respectueuse des raisins produits.

 

Ce chai de vinification, ouvert depuis l'automne 2021, porte des valeurs partagées :

  • vinifier du raisin produit par des vignerons de notre région et respectueux de la nature ;
  • produire du vin, non pas seul, mais dans un chai coopératif où le choix du coopérant est pris en compte et où les investissements et les connaissances sont partagés ;
  • produire un vin de qualité respectant les arômes variétaux et la spécificité du terroir où le raisin a été produit.

 

 

Grâce à ce projet, nous serons en mesure de vous proposer les premières cuvées "By Miroir de Hesbaye" dès 2022-2023. Un nom différent mais avec les mêmes personnes et dans le même esprit qualitatif.

 

Miroir de Hesbaye va continuer à se développer et nous continuerons, sur ce site, à partager des nouvelles des vinifications en cours et à venir